Nice, la ville verte : Découvrez les espaces verts qui attirent les touristes

Elue ville la plus verte de France, Nice incarne la beauté naturelle de la Côte d’Azur, qui s’étend bien au-delà des plages ensoleillées. Cette ville du sud de la France est fière de ses parcs et jardins urbains luxuriants, véritables oasis de verdure au cœur de l’animation urbaine. Que vous soyez un habitant en quête de tranquillité ou un voyageur désireux d’explorer des recoins paisibles, Nice offre une pléiade de parcs magnifiquement entretenus qui vous invitent à vous détendre, à vous ressourcer et à vous connecter avec la nature.

Parmi les parcs emblématiques de la ville, le Parc de la Colline du Château se distingue par ses vues panoramiques à couper le souffle sur la Méditerranée et la vieille ville de Nice. Les jardins du Monastère de Cimiez, quant à eux, incarnent une sérénité intemporelle et sont un lieu de prédilection pour les amoureux de l’art et de l’histoire. Et que dire du Parc Phoenix, un monde à part où la faune et la flore exotiques cohabitent harmonieusement, offrant une expérience immersive unique. Dans quelle mesure l’analyse de données brutes de mobilité urbaine par Citiprofile permettent-elles de déterminer et comprendre la fréquentation des espaces verts niçois ?

Grâce en partie à l’analyse de données GPS de plus de 5 000 applications mobiles grand public enrichies par nos algorithmes propriétaires et exécutée dans le strict respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), CitiProfile permet aux décideurs de répondre à leurs problématiques plus précisément et de limiter les risques liés à leurs investissements.

Pour les collectivités territoriales et les urbanistes, les solutions de CitiProfile se révèlent être un atout inestimable dans la compréhension des habitudes des visiteurs des espaces verts de Nice. Elles offrent une vision détaillée des heures de visite, de la provenance des visiteurs et des tendances de fréquentation. Ces données précieuses permettent aux décideurs d’ajuster les horaires d’ouverture et de proposer des aménagements spécifiques pour répondre aux besoins de la communauté.

En outre, les informations fournies par les solutions de CitiProfile permettent aux urbanistes de cibler efficacement les zones d’intérêt dans le cadre de la planification urbaine, et aux acteurs du tourisme de cibler avec précision les emplacements clés. En comprenant qui fréquente ces espaces verts et à quelles heures, ils peuvent concevoir des stratégies d’aménagement sur mesure pour améliorer l’expérience des visiteurs et maximiser l’utilisation de ces précieux espaces. Ces données sont essentielles pour créer des environnements urbains plus conviviaux et durables qui répondent aux besoins changeants de la population.

Le processus de cette étude repose sur une analyse approfondie des données géospatiales recensées dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Nous avons choisi d’étudier les espaces verts, parcs, jardins et squares uniquement présents dans la ville de Nice, capitale du département des Alpes-Maritimes. Nous avons calculé sur un échantillon de 23 184 utilisateurs uniques (ID’s) et 237 240 géosignaux et sur une période de trois mois, allant de Novembre 2022 à Janvier 2023, pour analyser les flux de mobilité quotidienne de la capitale Azuréenne.

Géographie des espaces verts, équilibre urbain et naturel :

Nice, joyau de la Côte d’Azur, séduit par ses plages ensoleillées, son riche patrimoine culturel, et sa douceur de vivre. Cependant, derrière ce charme méditerranéen se cache une ville dont le territoire est le fruit d’une harmonie singulière entre urbanisation et préservation de la nature. La géographie de Nice est façonnée par ses six territoires distincts, chacun ayant son propre caractère et ses particularités. Au cœur de notre exploration se trouve l’équilibre subtil entre la densité de population de la cinquième commune la plus peuplée de France avec 343 477 habitants en 2020 et la disponibilité d’espaces verts : 167,5 hectares de parcs, jardins et squares, un équilibre qui influence le quotidien des Niçois et l’attrait de la ville pour les visiteurs.

La carte présentée révèle les disparités locales entre le nombre d’habitants et la densité d’espaces verts. Si les densités de population varient faiblement entre les quartiers, le cœur de Nice se détache par son importante densité de population. Mais c’est lorsque l’on observe les espaces verts, en parallèle, que l’on se rend compte de l’inégale structure de la ville. Les espaces verts sont assez peu présents dans les collines niçoises (7,27 ha) et le cœur de Nice (8,88 ha), soit respectivement 0.3 % et 1,9 % de ces territoires En parallèle, le territoire de Nice Historique est occupé par des espaces verts qui représentent 12,3 % de son territoire, avec principalement la forêt communale et l’observatoire du Mont Boron.

Lorsque nous plongeons dans le détail, nous découvrons que ces espaces verts ne sont pas simplement répartis de manière uniforme. Dans notre étude nous avons sélectionné 189 entités distinctes. Si les plus grosses offrent des hectares d’espaces naturels, créant des opportunités pour les loisirs en plein air et la détente, la majorité mesurent moins d’un hectare et peuvent demander un peu plus d’exploration urbaine pour être découvertes. Notre analyse nous a également permis de quantifier le nombre d’habitants résidant à moins d’un km de chaque parc. Cette information clé permet d’éclairer de manière précise et dynamique la manière dont ces précieux espaces naturels sont intégrés dans la vie quotidienne de la population locale.

Ainsi, notre calcul démontre que la taille du parc n’est pas toujours un facteur déterminant. En effet, les espaces verts possédant le plus de résidents à moins d’un km ne sont pas les plus grands en superficie. Ils sont situés au centre urbain de la ville, dans le Nord du cœur de Nice, le Sud des hauts de Nice et des rives du Paillon et l’Ouest du Nice Historique. Par exemple, la forêt communale du Mont et le Parc du Château, les deux espaces verts les plus grands de Nice, ne possèdent respectivement que 38 760 et 51 171 résidents à moins d’un km. Cette situation s’explique car les plus grands espaces verts de la ville sont situés au sud de cette dernière, très proche du littoral, ce qui limite la population résidente de moins d’un km au nord de ces derniers.

L’équilibre entre densité urbaine et qualité de vie est délicatement articulé à Nice, face à ces données démographiques que nous qualifions de « statiques », nous mettons à disposition de notre analyse un échantillon de 23 184 utilisateurs uniques (ID’s), pour explorer comment les espaces verts influencent la vie quotidienne et le tourisme dans la région.

Les espaces verts prisés, au cœur de la ville et le long du littoral :

Certains espaces se différencient du reste du parc vert car ils ont une proportion de trafic mesuré plus importante que le reste de la ville, ainsi nous avons sélectionné les 10 espaces verts les plus fréquentés de la ville. Ces espaces verts sont bien plus que de simples parcs ; ce sont des lieux de rencontre, de détente et de découverte pour ceux qui cherchent à s’évader de l’agitation urbaine et à se connecter avec la nature. Afin d’obtenir une visualisation plus précise des flux, nous avons comptabilisé les IDs recensés dans ces zones.

La carte ci-dessus met en évidence ces oasis urbaines prisées. Il est frappant de constater que 9 des 10 espaces verts les plus visités se trouvent dans les territoires centraux du cœur de Nice et du Nice historique, à proximité du littoral. Ces zones concentrent une grande partie de l’activité verte de la ville. Cela montre à quel point les Niçois et les touristes étrangers sont attirés par les espaces verts à proximité de la mer Méditerranée et de la vieille ville, où l’histoire se mélange harmonieusement avec la nature.

Afin d’obtenir une meilleure vision de la fréquentation des espaces verts de Nice, nous avons sélectionné les 20 parcs et jardins les plus fréquentés. Ces espaces qui représentent 10 % du total des entités, contiennent environ 30 % des IDs recensés.

En examinant de plus près le graphique du parc de trafic mesuré, il est notable que le site le plus fréquenté n’occupe qu’une part relativement modeste, à 9,35 %. Cette donnée démontre que contrairement à certaines villes où un seul site prédomine en termes de fréquentation, Nice offre une variété d’espaces verts qui attirent l’attention de manière équilibrée. Les Niçois et les visiteurs ont l’opportunité d’explorer et d’apprécier un large éventail de lieux naturels, chacun offrant son charme unique. Voici les 5 espaces les plus visités de la ville :

– Forêt communale du Mont Boron : Située dans les hauteurs du Nice historique, surplombant le littoral, cet espace comprend une forêt méditerranéenne de 57 ha composée notamment de pins d’Alep et d’autres espèces rares. Avec 9,35 % de fréquentation sur les top 20 des espaces verts de la ville recensés sur 3 mois, il est le point névralgique du tourisme vert local.

– Espace Jacques Médecin : Situé au cœur de Nice, c’est un pôle d’attraction majeur pour les habitants et les visiteurs. Les jardins bien entretenus et les nombreuses installations de loisirs en font un endroit prisé pour les activités de plein air, la détente et les rencontres familiales. Avec une part significative de 8,97 % de fréquentation sur les top 20 des espaces verts, il incarne le dynamisme de la vie urbaine niçoise.

– Jardin Albert 1er : oasis de sérénité au milieu du centre-ville animé de Nice. Niché entre la Promenade des Anglais et le Vieux-Nice, ce jardin est une invitation à la contemplation, à la méditation, et à la flânerie. Son taux de de fréquentation sur les top 20 des espaces verts est de 8,88 %, ce qui en fait l’un des espaces verts les plus visités de la ville, où l’on peut se détendre à l’ombre des arbres centenaires tout en admirant la vue sur la Méditerranée.

– Promenade du Paillon : exemple éloquent de l’harmonie entre l’urbanisme et la nature à Nice. Avec un taux de fréquentation sur les top 20 des espaces verts 7,50 %, cette promenade offre un espace de jeu, de détente et de promenade au cœur de la ville. Les familles, les sportifs et les amateurs d’art y trouvent leur bonheur. En plus de sa valeur récréative, elle est un témoin du rôle essentiel des espaces verts dans la vie quotidienne des Niçois.

– Parc du Château : surplombant la ville depuis sa colline éponyme, offre non seulement un panorama exceptionnel, mais également un havre de nature en plein centre-ville. Avec un taux de fréquentation sur les top 20 des espaces verts de 6,84 %, il est un lieu privilégié pour les balades et les pique-niques. Les chemins ombragés, les cascades et les jardins paysagers font de ce parc un lieu propice à l’évasion, tout en étant facilement accessible depuis le cœur de Nice.

Une fréquentation croissante qui culmine à 16h :

L’analyse des 237 240 géosignaux présents sur les parcs, jardins et squares de Nice, recensés sur trois mois, permet de proposer une synthèse approfondie des tendances observées pour comprendre la fréquentation. Nous avons donc constitué une cartographie temporelle dynamique quotidienne, jour par jour, dans la semaine mais aussi heure par heure dans la journée. Il est important de rappeler que les trois mois que nous possédons sont novembre, décembre et janvier, des mois d’hivers durant lesquels la météo et les températures ont un impact sur le nombre de visiteurs dans les parcs, mais aussi sur les horaires des visites.

Les résultats d’étude sur le découpage en semaine montrent globalement les mêmes proportions tous les jours (entre 12 et 16 % du total recensé), décroissant du lundi au jeudi, un pic le vendredi avec 15,74 % puis une baisse le samedi et le dimanche avec un creux à 12,07 % le dimanche.

A Nice, de nombreux parcs et jardins sont fermés de nuit, c’est pourquoi la fréquentation locale est nettement moins dense pendant ces horaires, avec moins de 4 % du trafic par heure entre 20h et 7h. Elle commence à augmenter le matin, atteignant 4 % entre 7h et 8h, puis culmine à 7 % entre 11h et 12h puis 12h et 13h. Les heures les plus pleines se situent entre 15h et 18h. Le moment de la journée qui connait la plus grosse part de visites dans les espaces verts de Nice se situe entre 16h et 17h avec 9 % du total, tandis que l’heure la plus creuse se situe entre 1h et 2h du matin avec moins de 1 % du total.

Les diverses origines géographiques des visiteurs :

Ces espaces verts, par leur emplacement et leurs atouts distincts, sont utilisés par différents usagers, allant du résident local au touriste étranger. Cette connaissance détaillée offre un avantage compétitif crucial aux acteurs souhaitant comprendre les usagers afin de mieux aménager leur territoire. Ici, nous présenterons donc l’analyse de la ville, du département, de la région et du pays d’origine des usagers des espaces verts. Sur les 23 184 IDs étudiés, nous avons pu calculer l’origine de 22 252 d’entre eux.

L’analyse des origines géographiques des usagers des espaces vert de Nice révèle que plus de la moitié de ces deniers sont originaires de la ville elle-même (55 %) et que plus des trois quarts viennent du département (78 %). En dehors de la ville de Nice, les 5 villes les plus représentées en termes d’origine des visiteurs sont : Cagnes-sur-Mer (4 % du total), Antibes (4 % du total), Saint Laurent du Var (4 % du total), trois villes qui font partie de la grande métropole de Nice, puis Drap (3 % du total) et Marseille (3 % du total). Enfin, l’analyse permet de démontrer que dans les parcs et jardins de Nice, 62 origines nationales distinctes sont recensées parmi les usagers. Parmi les usagers qui ne sont pas originaires de France (8 % du total), 40 % sont originaires d’Italie, 11 % de Grande Bretagne, 8 % des Pays-Bas, 7 % d’Allemagne et 6 % de Monaco.

CitiProfile dans l’aide à la décision :

Dans le classement des villes comprenant le plus d’espaces verts dans leur zone urbaine, Nice occupe la première position parmi les villes françaises. La ville est un exemple à suivre en offrant d’importants espaces verts à ses habitants et aux touristes saisonniers. Cependant, Nice ne se repose pas sur ses lauriers et cherche constamment des moyens d’améliorer encore davantage son environnement urbain. C’est ici que l’innovation et la technologie peuvent jouer un rôle crucial.

CitiProfile, entreprise spécialisée dans l’analyse des traces GPS pour identifier les zones à fort impact trafic, peut être un partenaire précieux dans la gestion et la planification de l’expansion des espaces verts à Nice. Grâce à l’analyse des données de mobilité, CitiProfile peut aider la ville à mieux comprendre comment les citoyens et les visiteurs interagissent avec les espaces verts existants. Cette compréhension approfondie peut guider les décisions de planification urbaine pour optimiser l’emplacement des futurs projets d’espaces verts et garantir qu’ils répondent aux besoins de la communauté.

En envisageant la première phase des travaux de la ligne 5 du tramway, avec l’implantation de 800 arbres et de 40 000 m² de voie verte prévue, CitiProfile peut fournir des informations essentielles sur la mobilité des citoyens le long de cette nouvelle infrastructure. En utilisant des données mobiles, la startup peut analyser les flux de déplacement, les points d’arrêt préférés et les trajets les plus courants. Ces informations aident la ville à concevoir des espaces verts qui sont facilement accessibles, favorisant ainsi leur utilisation par un plus grand nombre de personnes.

De plus, l’extension de la promenade du Paillon, actuellement à l’étude, peut également bénéficier de l’expertise de CitiProfile. En collectant et en analysant des données mobiles, la startup peut aider à évaluer l’impact potentiel de cette extension sur la mobilité et l’utilisation de la promenade, contribuant ainsi à une planification plus précise et à une meilleure intégration de cet espace dans le tissu urbain de Nice.

En somme, CitiProfile apporte un outil puissant pour la prise de décision en matière d’urbanisme vert à Nice, contribuant ainsi à façonner la ville de demain en harmonie avec les besoins et les attentes de ses habitants.

CitiProfile est spécialisée dans l’analyse des flux de visiteurs et facilite à ce titre les prises de décision en matière de gestion des flux commerciaux.

À votre service pour analyser la démographie et les flux de visiteurs sur vos territoires !

Esprit Gibassier